Les trois principes du marketing de l’innovation

Le marketing de l’innovation est sous tendu par trois principes fondamentaux.

Exprimer explicitement ces principes permet de prendre conscience du comment de la démarche :

– Stratégie de sécurité : on ne cherche pas à maximiser la gain, mais à minimiser le risque.
A l’opposé des stratégies de maximisation de gains que recherche le chef d’entreprise, nous adoptons une stratégie de minimisation de risques.
Cette stratégie de sécurité, c’est-à-dire de non perte, amène à ne retenir que les cas et situations les plus défavorables afin que, s’ils conduisent malgré tout à définir des conditions où le projet est jouable, ce soit à coup sûr. S’il y a hésitation dans l’appréciation d’un aspect, c’est toujours l’hypothèse la plus pessimiste qui est retenue.

– Approche qualitative : on ne dit pas combien on va gagner, mais si on va gagner.
Dans la mesure où il s’agit de projet novateur, la statistique classique, paramétrique, n’est pas utilisable de par l’absence d’équation certaine reliant la situation présente et l’avenir : on se situe en avenir incertain, indéterminé, aléatoire, où l’inconnu est plus important que le connu. Les techniques non paramétriques sont seules utilisées : grilles d’analyse multicritères et arborescence de décision avec critères de rejet pour non convenance avec le principe de sécurité qui préside.
De ce fait, il s’agit d’apprécier des ordres de grandeur, des tendances. La méthode permet d’indiquer les situations pour lesquels le risque de perdre est le plus faible. Elle n’indique pas combien on va gagner, mais « si » on va gagner.

– Actions correctrices : la méthode suggérant des correctifs pour plus de compétitivité, on suppose une possibilité d’adaptation du projet.
La méthode ne porte pas seulement un jugement, elle permet de définir les ajustements. Pour qu’un diagnostic soit accepté, surtout en hypothèse pessimiste, il faut proposer une thérapeutique.
Elle permet de mettre en évidence les points forts et les points faibles du projet, ce qui conduit à suggérer les remèdes à apporter Elle suggère donc les actions correctrices à réaliser : modification des caractéristiques techniques et/ou économique du produit, politique de production, de marketing /communication, de prix (qui peut conduire à rationaliser les coûts), etc.
Cela suppose que l’entreprise accepte de mettre en œuvre les moyens nécessaires à la correction.

Management compétitif

Les trois séquences de la méthode STRATIEO pour déboucher sur des actions cohérentes et concrètes

Le marketing de l’innovation guidé par les trois principes énoncés ci-dessus, s’inscrit dans notre méthodologie générale d’approche des problématiques en  trois séquences pour déboucher sur des actions cohérentes et concrètes.

 

 

Ce contenu a été publié dans Marketing de l'innovation, Méthodes, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *